3 étapes pour relancer son activité après la crise

3 étapes pour relancer-son activité après la crise

La messe est dite, la fin du confinement a sonné et avec elle rime la reprise de son activité. Que celle-ci soit partielle ou totale, cette reprise, ce retour à la « normalité » suscite un flot d’interrogations et d’inquiétudes tant de la part des professionnels que du grand public. Quand, quoi et que communiquer ? Le consommateur est-il prêt à revenir dans mon magasin? Mon personnel est-il prêt à revenir travailler ? Comment gérer ces nouveaux usages de consommation online?

Aujourd’hui, L’Agence Digitale Solidaire vous partage 3 méthodes afin de répondre sereinement à ces questions et d’appréhender au mieux sa relance d’activité d’après crise.

3 étapes après confinement pour une nouvelle réalité

Après ces mois de régime forcé et de stock à écouler, il serait tentant de précipiter les choses, d’ouvrir son magasin rapidement et d’activer les promotions pour combler le retard de chiffre d’affaires. Cependant, ce serait omettre la nouvelle réalité d’après crise.
Le virus est toujours présent et tant le public que votre personnel ont besoin d’être rassurés.
3 étapes pour relancer son entreprise
  • Phase d’analyse des besoins et ressources :
    une première étape qui mettra l’accent sur l’étude des moyens dont dispose l’entreprise afin de respecter les nouvelles mesures sanitaires et de prévoir le retour de ses clients et employés en toute sécurité. On étudie et planifie.

  • Phase d’adaptation de sa communication :
    une seconde étape qui informera son personnel et sa clientèle des mesures prises. On mettra en avant un business plus empathique, moins formel, moins promotionnel, plus inspirant et transparent. Une opportunité pour s’ouvrir à un public plus large et transmettre ses valeurs profondes. On informe et on rassure.

  • Phase d’évolution et d’apprentissage :
    une dernière étape afin de consolider le travail entamé mais également d’étude de nouveaux axes de développement. On s’adapte et on apprend.

1

Analyse des besoins et ressources de l'entreprise

Le gouvernement l’a annoncé, les commerces doivent rouvrir et la vie doit reprendre son cours. En termes sanitaires, de gestions du stress et managériaux, il sera nécessaire, en amont de l’ouverture, de déterminer les moyens dont dispose l’entreprise afin de garantir un accès en magasin le plus sécuritaire possible.

Le respect des règles sanitaires

En effet, en fonction de votre commerce, différentes règles sanitaires devront impérativement être mises en place afin d’accueillir votre personnel et votre clientèle. Il serait donc adéquat d’étudier ces recommandations afin de déterminer dans quelles mesures votre magasin peut-il ouvrir.

  • Mise à disposition de produits pour l’hygiène des mains
  • Respect d’une distance de sécurité d’1m50 entre chaque personne
  • Aménager son établissement pour permettre un flux de passage encadré
  • Prévoir des marquages au sol
  • Port de masque, gants, protection du personnel et des clients

L’ensemble de ces mesures sanitaires en fonction du type de commerce sont détaillées dans le Guide générique relatif à l’ouverture des commerces pour prévenir la propagation du virus COVID-19.

Mesures sanitaires : masque, gel hydroalcoolique, gants

Le retour des employés

La crise ayant eu un impact relativement important sur votre trésorerie à cause d’un nombre de prestations et/ou de commandes en baisse, il sera adéquat de déterminer le nombre d’employés devant revenir ou non au sein de l’entreprise.

Il est donc indispensable d’éviter un surcoût de main d’oeuvre si l’état de votre trésorerie et d’activité de votre entreprise ne le justifie pas.

  • Basez vous sur une période normale de chiffre d’affaires d’avant crise
  • Adaptez votre nombre d’employés en fonction de la demande
  • Jonglez avec les périodes de chômage temporaire pour répartir la charge de travail entre tous vos employés
  • Encouragez au maximum le télétravail dans les cas où cela est possible

Enfin, n’envisagez le licenciement que si votre trésorerie l’exige impérativement ou si vous êtes sûr de ne pas récupérer le niveau d’activité d’avant crise dans le courant 2020 / premier semestre 2021.

En effet, le coût de licenciement, des futurs recrutements et des compétences perdues au sein de l’entreprise risquent d’être plus importants que le maintien de votre force de travail.

2

Adaptation de votre communication : informative et rassurante

Après cette étude des moyens dont dispose l’entreprise pour accueillir ses employés et clients, il sera primordial d’en informer ceux-ci et ce, dans le but des les rassurer.
La perte du chiffre d’affaires pour les commerces non-alimentaires s’élève entre 30 à 40% et cela est principalement dû à la crainte des consommateurs de se retrouver dans des lieux clos et bondés.
Le virus est toujours présent mais notre entreprise met tout en oeuvre pour vous accueillir dans les meilleures dispositions. Tel devra être le message, tant pour votre personnel que vos clients.

Le personnel : l'image de votre entreprise

Vos employés sont vos ambassadeurs, votre image au sein de votre enseigne, l’anxiété ne doit donc pas être le reflet qu’ils renvoient à votre clientèle. Rassurez-les autant que possible.

  • Communiquez les pratiques d’hygiène mises en place et à respecter
  • Faire preuve d’écoute. Vos employés sont les consommateurs d’autres enseignes, ils partagent donc les mêmes craintes que vos clients.
  • Communiquez la manière adéquate afin de gérer les clients difficiles, ceux ne respectant pas les règles.
  • Organisez des réunions pour que vos employés puissent partager leurs craintes, leurs angoisses mais également des solutions ou des améliorations des mesures de sécurité.

Vos clients : vos ambassadeurs de demain

Les clients sont anxieux à l’idée de revenir dans des lieux bondés. De plus, certains se sont parfaitement accommodés des commerces de proximité et des achats e-commerce. Il sera donc indispensable de les informer quant aux mesures prises afin de garantir leur sécurité au maximum au sein du magasin.

  • Partagez sur vos réseaux sociaux et votre site internet les mesures sanitaires prises pour les accueillir
  • Information à l’avant du magasin des consignes de sécurité à respecter
  • Offrir la possibilité de commander ses articles (par téléphone, site,…), de venir les chercher en magasin ou de livrer à domicile. Cela permettra de réduire les files et donc d’augmenter la sécurité
  • Les informer des horaires où la fréquentation est moins abondante
  • Communiquer vos stocks pour éviter des déplacement inutiles
Tout cela dans le but de rassurer vos clients et de leur fournir des solutions adaptées à la crise sanitaire actuelle. Vos clients y seront particulièrement attentifs et cela renforcera votre image et votre expérience utilisateur.

Prenez l’exemple de cette enseigne d’opticiens, Capelle Opticien qui l’a bien compris et qui partage sur son site internet les mesures sanitaires qui seront d’application dans leur établissement.

charte des règles d hygiène et de sécurité sanitaire

La transparence au service de votre communication

Après cette étape d’information et d’apaisement des craintes quant aux dispositions prises par votre établissement, l’accent devra être mis sur la transmission des valeurs profondes de l’entreprise.

Le consommateur sera beaucoup moins réceptif à des messages promotionnels purs. Le temps n’est pas à cela, le monde a été ébranlé et comme après chaque crise, la quête de sens de nos actions est réétudiée, réévaluée. Vos clients auront besoin d’actions et de messages inspirants, engagés, porteurs de sens et résolument tournés vers l’avenir.

  • Créez une stratégie de contenu positive et inspirante
  • Établissez de l’empathie et partagez le vécu commun de ces derniers mois en dosant humour et légèreté
  • Mettre en avant des initiatives d’aide de reconstruction sociétale, sociale, d’un commerce plus éthique et responsable
  • Donner des solutions pratiques et concrètes à vos clients pour qu’eux aussi puissent s’inscrire dans cette volonté de changement
  • En fonction de votre secteur d’activité, demandez vous comment pouvez-vous aider vos consommateurs à traverser cette fin de confinement et la période à venir
  • Ne pas minimiser l’impact de la crise, être vrai

A l’image de Voo par exemple qui durant la crise a adapté sa communication, résolument centrée vers ses utilisateurs avec le hashtag #vousdabord.

Une newsletter qui donne des conseils et astuces aux parents afin d’occuper leurs enfants ou pour garder le contact avec leurs proches et ce, avec ou sans écran. Ils présentent certaines de leurs solutions tout en donnant du sens à leur démarche.

Vous travaillez dans l’horeca? Pourquoi ne pas partager des recettes à faire en famille? Dans le prêt-à-porter? Des idées pour customiser une veste avec ses enfants pour lui redonner une seconde vie? Dans l’automobile? Un tuto pour enfin apprendre à Monsieur à changer une roue?

3

Développement digital : on se diversifie et on apprend

Cette période que nous traversons induit des bouleversements et des mutations profondes dans la manière dont les gens consomment et par conséquent, dans l’offre des entreprises.

Après cette période d’information et de reconstruction, il sera essentiel de faire preuve d’introspection afin de souligner les failles qui ont ébranlé nos modèles et de les combler. Demandez-vous de manière honnête, pourquoi votre entreprise-a-t-elle eu des difficultés durant cette crise? Pourquoi des commerçants du même secteur s’en sont mieux sortis que vous?

Voyez cette épreuve comme une nouvelle page blanche. Consolidez vos points forts et réfléchissez à de nouveaux axes de développement afin de vous renforcer.

L'accélération de la digitalisation des entreprises

Durant cette crise, le digital a été une véritable roue de secours pour bon nombre d’entreprises mais également le développement de nouvelles opportunités. Au sein de L’Agence Digitale Solidaire, nous avons fait face à une véritable marée de demandes, plus de 400, afin d’aider les entreprises à se digitaliser. Création d’ateliers en ligne, développements d’e-commerce, publicités online, conseils réseaux sociaux, référencements,…

Nous nous sommes dès lors rendu compte qu’une grande majorité des entreprises étaient dépourvues des compétences digitales, même de bases, afin de développer leur activité. Avec pour seule source de revenus, leur présence physique auprès de leur clientèle, la crise fut donc un véritable coup de massue pour leur rentabilité.

Cette période de reconstruction et de consolidation est donc le moment idéal pour combler les points qui leur ont fait défaut.

  • Diversifiez vos ressources de revenus en créant un mix physique et digital (développement de l’e-commerce, de conseils en ligne, d’atelier virtuels,…)
  • Développez et renforcez votre communauté sur les réseaux sociaux
  • Créez des groupes de discussion sur les réseaux sociaux afin d’échanger et comprendre les nouvelles problématiques de vos client pour vous adapter. La proximité et l’interaction sont devenues essentielles.
  • Se former sur les méthodes de vente et de promotion online (Social Ads, Google Ads, Référencement SEO, E-commerce, etc,…)

Autant d’axes de développement qui viendront renforcer et suppléer votre offre actuelle. Cela aura également pour conséquence de proposer une offre de services plus complète à votre clientèle, dans le but de la fidéliser et de lui apporter une réelle valeur ajoutée.